Le bilinguisme et la science: combat perdu?

Radio-Ville Marie, Je vote pour la science Isabelle Burgun et Pascal Lapointe 29 septembre 2015

Voir sur sciencepresse.qc.ca

Mais c’est un combat perdu d’avance, lui répond en deuxième partie d’émission Vincent Larivière, de l’Université de Montréal. Pour le meilleur et pour le pire, l’anglais est la langue dominante de la recherche scientifique: pour qui veut percer à l’extérieur de sa communauté, il faut publier en anglais, et ce n’est pas vrai uniquement pour les Québécois. Même les Chinois, dit-il, sont dans la même situation.

 

 

 

 

Mis à jour le 25 octobre 2015 à 14 h 14 min.